Entretien avec un Nez Insurgé Interviews

RENAUD, ÉCRIVAIN ET FIDÈLE DU NEZ INSURGÉ

Je suis un Nez Insurgé car …

je suis libre dans cette quête olfactive amorcée il y a quelques années en entrant dans votre boutique. Libre, je le suis vraiment, et ce sans concession, ni culpabilité, ni remord, avec gourmandise et curiosité, profondeur et légèreté, excès, audace, humour et truculence. C’est rare… Vous me le permettez. Vous m’accompagnez dans cette quête. Je vous en suis reconnaissant.

Si vous étiez un parfum…

ce serait celui que je n’ai pas encore éprouvé.

L’odeur du bonheur c’est…

celle des cheveux trempés de transpiration de Zadig, mon dernier fils, quand il se blottit dans mes bras après une séance de trampoline.


Votre quête parfumée du moment…

ce sont les effluves des fleurs de seringat fanées. Il y a quelques jours encore dans le vase rouge de la pièce à vivre se trouvait un énorme bouquet de branches fleuries. Mais les pétales se flétrissaient, tombaient, se décomposaient et leur odeur devenant à peine supportable, il m’a fallu, sous la pression familiale, les jeter dans le compost.


Aujourd’hui vous portez …

Luce de Meo Fusciuni. A chaque pulvérisation sur ma peau, je parviens à résister – jusqu’à quand ? – à ce désir de me mettre à genoux et de réciter, moi qui suis athée, un « Je vous salue Marie »…

Découvrez la sélection de Renaud ici. Des parfums choisis pour l’occasion au sein d’une collection affirmée et assumée.

No Comments
Previous Post
21 juillet 2021

.