Entretien avec un Nez Insurgé Interviews

INTERVIEW DE HÉLÈNE INFIRMIÈRE ET FIDÈLE DU NEZ INSURGÉ

Hélène Fidèle du Nez Insurgé

Je suis un nez insurgé car
Pour moi le parfum est une oeuvre d’art qui interagit avec celui qui le porte. On a tous un souvenir de parfum associé à une personne aimée, à un moment de vie… Quand la parfumerie parvient à transcender cela, je suis fan. C’est pourquoi j’ai toujours envie de rencontrer des parfums qui « racontent » quelque chose de particulier. Des parfums personnels et hors des conventions.

Si vous étiez un parfum…
J’aimerais être un parfum de peau, ce genre qui ne fait pas parfum mais semble donner à l’odeur de la personne une tonalité plus sexy, addictive.
Je pourrais aussi être une tubéreuse cachée dans un coffret à encens. Un mélange entre les essences de bois, de fleur et une tonalité de poussière mystique.

L’odeur du bonheur c’est…
Le parfum mêlant les fleurs et la nourriture quand on arrive dans certains pays asiatiques. Cela me fait me sentir comme à la maison.
L’odeur des pins au soleil, ronde et puissante, accompagnée des autres essences de la forêt.

Votre quête parfumée du moment
J’ai envie de porter quelque chose qui unisse des opposés, un peu comme ce parfum qui sortira bientôt et que j’ai surnommé « le tee-shirt de la barmaid » parce qu’il m’évoque l’histoire d’une toute jeune femme qui s’affaire au fond d’un bar à cognacs ou à rhums, calfeutré par des boiseries sombres et dont elle serait la seule source de lumière. Elle dégage une légère odeur de sueur, mêlée à une aura de parfum d’enfant qui se cogne au décor.
Un autre parfum que j’adorerais porter en ce moment est Beauté du diable. Terriblement séduisant, froid et doux à la fois.

Aujourd’hui vous portez…
Mississippi Medicine de DS and Durga. C’est un parfum qui me fascine car il porte quelque chose d’organique, charriant une atmosphère de vie et de mort, très mystique. Sur ma peau il laisse finalement une trace très douce, quelque chose de profondément apaisant.

No Comments
Previous Post
27 septembre 2019

No Comments

COMMENTAIRE